pma

Verdict echo douleur

Désolée pour l’attente, la soiree a été chargé.

Pas de geu ( pds a faire demain pour être sûre) et ca c’est super car c’est ce qui me stressait le plus

Probablement Endometriose qui revient

Ovaire gauche collé à l’intestin ( alors que c’est à droite que j’ai mal)

 

pma

Dans cette salle d’attente

Que je connais que trop.

J’attends encore pour une echo,

Pas de stress pour un cœur qui bat

Pas d’angoisse qui ne batte plus cette fois.

Ces voix, cette odeur de parfum qui est toujours la même. Ces femmes aux gros bidons qui sont toujours les mêmes. 

Et moi aussi, je suis toujours la même.

Je viens cette fois pour contrôler la vacuité et pour comprendre mes douleurs. 

Amen 

pma

Douleurs post fc

Depuis cette dernière fc, soit environ 2 semaines, j’ai hyper mal aux environs du perinee ( vers le cucu)

Et depuis 3 jours j’ai Meme du mal à m’assoir.

Ca commence sérieusement à m’inquiéter et je suis à 2 doigts d’aller aux urgences. 

Ma Gyneco pma ne me répond pas. Sa Secretaire ca faire le nécessaire aujourd’hui mais c’est long.

Et je commence à flipper… 

infection?

Geu?

Endometriose qui est revenue?

Ce que j’en ai raz le cocotier! 

pma

Savoir reconnaître sa chance acte 2

Dans le même registre qu’hier, je me repasse souvent cette scène qui a eu lieu apres ma fasse couche tardive, il y a maintenant 2 ans.

Je venais de recevoir l’autopsie, et de savoir que c’était un garçon. J’étais proche de ma date théorique d’accouchement mais le ventre vide.

J’étais si triste mais tout au fond. En surface ca ne se voyait pas assez et on me disait « siiii forte »

Cette fois là j’étais avec une amie. 

Elle me demande comment ça va, puis au loin ( encore ) une femme, cette fois bien dodue, moins canon , et bien fatigué se traîne avec sa poussette à bebe. 

Ma copine me dit  » zut , c’est Camélia une copine du boulot. Je suis désolée, elle vient d’accoucher..blabla. » et elle se rapproche de nous et salue mon amie. Puis me salue .

Je regarde son bebe et il est pas hyper mignon ( lol, je suis impitoyable lol) mais je l’envie quand même. Il est ou le mien. J’ai envie de lui dire que moi aussi j’attendais un garçon. Mais qu’il est mort…

Mais je l’écoute.

Elle raconte que c’est dur. Que c’est un cauchemar. L’horreur absolue. ( elle a 4 enfants) . Elle est dépassée etc. Etc. 

Au fond de moi, je me dis que même si elle galère aujourd’hui, demain sa fratrie s’eclatera ensemble et elle sera comblée.

 Je suis triste….

Un oiseau passe…. 

Et là, ma fille qui jouait arrive vers moi. 

Et là. La  » dame » s’effondre en gros sanglot.

 » c’est ta fiiiiiiiiiiiiillllle???? »

– oui dis- je fièrement

– elle est magniiiiiiiiiifiiiiiiique

Elle se remet à pleurer de plus belle. Sous noS yeux démunis.

 » j’aurai tellement aimé avoir une fille. Une seule. C’est mon 4eme garçon. Je suis si malheureuse. Tu as tellement de chance. Les coiffures, le shopping. Elle est si belle!!!! »

« … »

Je suis partie un peu plus tard serrer ma beauté de toutes mes forces.

Oui j’ai de la chance.

Une chance énorme.
(  moralité identique à hier : etre satisfait de son sort, là est l’unique clé du bonheur) 

pma

Savoir reconnaître sa chance.

Il y a peu de temps je marchais sans la rue  avec ma Soeur en lui parlant de ma fc de novembre. Des possibilités de ne jamais y arriver… de la tristesse de voir grandir ma fille toute seule.

Elle comprend bien la problématique , nous sommes des sœurs tellement unies.

Et au loin, une Mère et sa fille marchait. Avec un landeau où trônait un nourrisson fraîchement sorti. Déjà , alors qu’ils n’étaient que des tâches dans l’horizon, je ne voyais qu’eux et je sentais le petit poignard me cisailler le cœur.

Puis, la Mere , jolie, fine, bien sapée, beaux enfants, sourie à ma Soeur. Elles se connaissent.  C’est le pompon. Elle raconte l’arrivée de son fils. Et sa fille devenue grande Soeur et blabla blabla . J’écoute plus. Je regarde les nuages. J’attends que ça passe. Quitte à paraître pour la connasse inscociable.

Puis noS routes se séparent enfin. Le chariot à bebe file dernière nous.

Silence entre ma Soeur et moi.

Et je lui dis combien j’ai mal quand je vois ca. Combien j’en chie pour un jour peut être pouvoir pousser la chariotte a bebe avec ma fille a mes côtés. 

C’est la qu’elle me répond:

 » Tu vois toi tu souffres quand tu vois une fratrie, avec une grande Soeur qui pousse la poussette en paix avec sa maman. MOI JE SOUFFRE QUAND JE CROISE UN COUPLE QUI S’AIME. Des amoureux qui s’embrassent. Des jeunes des vieux. Ils sont partout. Chaque instant. TOUT LE MONDE EST EN COUPLE SAUF MOI!!!!!

MEME TOI TU AS LA VIE DONT JE REVE. Un super Cheri, une fille de Reve. Pleins de gens peuvent aussi te jalouser. On est tous jalouser par un autre.

Moi J’veux Meme pas un gosse. JUSTE DE L’AMOUR. 

QU’ON ME PRENNE DANS LES BRAS!!!!!

TOUT LE MONDE EST EN COUPLE SAUF MOI. Et ça fait des années que ça dure….  »

Et là, j’ai réalisé ma connerie.

Ma grosse connerie.

Oui j’ai le droit de me plaindre et d’être triste évidement.

Mais ma petite Soeur chérie que j’aime tellement, elle, elle voudrait juste enfin connaître son prince. Dormir avec un Cheri qui la dorlote.

Alors si dame nature, Dieu, dieux et les autres pouvaient la combler j’en serai comblé.

Rien ne me rendrait plus heureuse.

Elle est belle, drôle, intelligente. Elle a tout ce qu’on peut rêver. Au galop le prince! 
Moralité: savoir se reconnaître heureux. Et savoir se la fermer de temps en temps.

pma

Je crois que je vais bien..

… mais c’est pas sur.

Je saigne beaucoup pour cette fc, 

J’ai pas eu la force de faire un dosage pour vérifier….

J’ai Meme eu hyper mal au seins il y a 2 jour. On s’est posé des questions, mais non .

Je fais des travaux chez moi pour vendre mon appart, Cheri était absent, ( soiree pyjama entre copine hier soir 👍) et un boulot monstre à rattraper depuis, des petites galères du quotidien qui te font penser que tu es toujours sur le qui-vive. Et de la joie aussi. Peur de temps pour moi tout de même à part maintenant.

Ce qui est bien  cool c’est qu’on a déjà un potentiel acheteur pour notre appart, qui a accroché un mot de recherche dans notre hall d’immeuble et je l’ai appelé. En lui décrivant l’appart, il jubilait, ca a l’air d’être parfait pour lui. Et pour nous…. sur le papier du moins.

Il vient le visiter lundi, donc il faut que tout soit prêt. Donc on est à fond. 

Mais je repense bcp à dr Hope. 

On y repense bcp.

C’est compliqué tout ca.

On digère.

 Je suis contente d’avoir de vraies pistes. ( on eSt content) 

Mais j’ai peur aussi.

 Je me sens vraiment différente maintenant.

Je réalise l’étendu de mon infertilité. 

De notre infertilité.

Je me sens anormale.

Et ca me blesse si profondément.
Je viens d’apprendre une nouvelle grossesse.

Et ca me blesse si profondément.
J’ai du mal à supporter les familles heureuse qui étalent leurs bonheurs sur fb ou Instagram.

Instagram est le pire.

Toutes ces infâmes blogueurs de pseudo mode qui photographient leurs enfants toute les heures avec les dernières tenues typiques. Le dernier coussin, la dernière lampe. Ca me rend triste pour moi mais aussi pour elles.

S’ennuient-elles tant pour devoir sans cesse mettre leur vie en scène pour avoir un sentiment d’exister?

Que diront ces enfants une fois grandis? Dont la Mere les à affiché non stop depuis l’écho des 3 mois????

Ca me dépasse. Je suis déjà d’un autre témps.

Et toi t’es la à suivre ce quotidien .

Tiens ils déjeunent. Il fait des gazougazou au bebe.

Bientôt elles mettront des camera chez elle 24h sur 24h …

Parfois pour supporter ton enfant ou ta vie, tu es obligé de la décorer.

Un entourage beau est moins énervant qu’un entourage moche.

Bref. Cette blogueuse vient d’accoucher. Elle est hyper canon. Ses gosses très beaux. Sa maison sublime, sa ligne au top, et ses enfants sont ravis de présenter au monde virtuel ce 3 eme petit chérubin,

Tout ce qui me rend verte de jalousie.

Une photo de grande Soeur à la maternité avec le nourrisson.

Le cliché qui vaut des millions.

Je suis tellement jalouse,

J’ai tellement peur. Car mathématiquement il faut reconnaître qu’il y a beaucoup de chance pour que ma fille ne présente jamais son frère ou sa Soeur à la maternité.

Et ca c’est trop trop triste,

Jamais elle n’aura de compagnon de jeux d’environ son age. Jamais. 

J’ai commencé les essais elle avait 2 ans et demi,

Elle va en avoir 6.

Au mieux ils auront 6 ans et demi d’écart. Au mieux d’un miracle si il vient.

Déjà au mieux il faudrait qu’il nous  puisse nous rejoindre pour de vrai. 

L’écart n’a plus d’importance. Seule la vie l’est. 

Mais le deuil de l’enfant plus rapproché existe. 

Il est imcomparable avec le deuil du 2 eme enfant tout court que j’aimerai ne pas avoir à vivre.
Que je suis triste d’être punie de la  sorte…..que je suis triste. 

Aucune femme ne devrait voir son désir d’enfant échouer. C’est beaucoup trop dur. C’est le sens Meme de la vie. ( évidement qu’il n’y a pas que ca mais c’est viceral) 

pma

Dr Hope acte 1, la rencontre

J’appréhendais beaucoup ce Rdv.

Incroyablement même. J’en avais vraiment les larmes aux yeux. De fatigue mais aussi d’angoisse  Car j’y avais glissé tous mes derniers espoirs…

J’avais peur d’un mauvais contact. D’un oubli de ma part. D’un dénigrement. D’être illégitime même…. et Meme de me faire engueler…

Mais elle était super.

Sympa. Souriante. À l’écoute. Efficace.

On a commencé à expliquer notre venue.  Elle a immédiatement sorti ses papiers et a tracé la chronologie des événements. Sur des tableaux déjà pré-imprimés 

Puis une fois que tout était dit elle a trouvé notre profil  » atypique  » avec notre fille, l’endometriose, la fc à 15 sa et elle a demandé à voir noS dossiers medicaux.

On a sorti l’artillerie.

Un classeur pour les examens.

Un classeur pour les 7 fausses couches.

Elle a TOUT EXAMINÉ.

Elle a Même regardé les feuilles cachées. 

Elle a tout scanné avec son cerveau en ébullition , pris des notes. Mis  des feuilles de côté…

On patientait en apnée. 

Le silence de la sentence régnait.

Je regardais la vue en face en pensant à toutes celles et ceux qui ont été la. À nos places. Démunis. 

Ses feuilles de notes se remplissaient…

Une pour le Cheri, une pour moi, une pour les fausses couches, une pour elle.

Puis elle a demandé ce que nous conseillait nos Gyneco actuels avec  » ca », 

j’ai répondu une premiere  » fiv » en France pour l’un , 

et « une fiv dpi en Espagne » pour l’autre. 

À ces mots son visage s’est eclairé.

Elle a dit oui. 

Il faut être efficace à présent. Vous avez assez donné.

Il faut une fiv en Espagne mais avec tous les éléments favorables.

C’est fini le massacre.

Pour elle 3 soucis:

 mais peut être 4:

1- le sperme atypique et le varicocele

2- mon adenomyose ( utérus)

3- mes ovocytes sûrement en moyenne quantité et de qualité incertaine. Avec l’âge ca ne s’améliore pas.

4- une éventuelle maladie auto immune qui me donne des aphtes à répétition en fonction du cycle …

On a Rdv avec tous les meilleurs spécialistes dans chacun de ces domaines.

Hors de question de recommencer à l’aveugle. 

Et apres on fait une fiv avec tri des embryons en Espagne histoire de me pas me mettre un mauvais embryon et de refaire une fc.

On attaque Même le rdv pour l’Espagne bientôt.

Ca rigole pas du tout du tout. On va bosser.

Et c’est 7000€…..

Mais j’ai 37 ans dans 2 mois.

Mon mari 38

Ma fille bientôt 6.

C’est maintenant ou jamais.

Donc on va casquer. Mais c’est pour la bonne cause.

Petit mot trouvé dans un biscuit chinois ce soir à l’hôtel 😉