pma

Pluie de tristesse acte 2- le lendemain matin 

Après avoir vider mes larmes et mes mots sur le blog, avant de voir vos merveilleux messages, j’ai finalement eu le soutiens  de 3 copines très compréhensives.

 Non infertiles.

 Déjà mamans. Mais très à l’écoute. Et ca m’a fait du bien.

Meme si mes copines infertiles de la vraie vie sont toutes maman, je ne suis pas seule pour antant.

Et apres  ca, tant pis pour sa bonne humeur mais j’ai vidé mon sac sur l’épaule  Cheri.

Et ca c’était encore mieux.

Qui mieux que lui me comprend?

Oui il etait triste de mes maux. De revivre ca à travers mes phrases larmoyantes. Mais il a su trouver les mots.

Et les solutions.

Car notre maison ne sera fini que dans 1 an. 

Et pendant ce temps on va vivre en semi coloc. 

Chez des amis qui n’habitent pas officiellement dans cette maison  mais qui viennent de temps en temps.  Et ca , ca fait parti des trucs qui me stresse. 

Ne pas être chez moi. 

Pourtant la maison est  immense, terrasse, petit jardin de ville ( vis à vis) .  Mais ca me tend.

Donc on va réfléchir à ca.

Et la construction de la maison aussi me stresse. 

Les ennuis avec les maîtres d’œuvres. Le budget qui s’allonge.

On est pas sur des rails.

Mais on va y arriver.

Et ce bebe, fiv, malentendu, ou adoption, on y arrivera!!!!!

Belle journee à toute!

Merci pour vos mots , merci du fond du cœur ! 

pma

Pluie de tristesse

Voili voilou.

Il faut bien que ca me tombe dessus.

Il pleut sur mes joues. Des larmes de tristesse, de désespoir.

Je vais quitter mon appartement. 

Et je n’arrive pas à y croire.

Cette appartement ou 7 fois j’ai accueilli un debut de vie. 

Ou 7 fois je me suis dis  » et si c’était la bonne »

« Et si dans 9 mois, ici, dans ma chambre, il y avait ce berceau blanc de mon enfance.

 Avec un petit amour dedans aux yeux de joie.

Je me voyais faire les nuits blanches, les biberons, 

aménager les chambres. 

Dire à ma fille qu’elle est grande Soeur, qu’elle doit m’aider pour le biberon.

Et jouer avec elle pendant que l’autre dort paisiblement.

J’avais Meme des prénoms.

J’imaginais les biberons dans l’évier. 

Sales et propres.

Ma tete fatiguée dans la salle de bain. 

Les petits vetements sur l’etandage. 

Les pleurs, les rires.
Mais ca n’arrivera jamais.

Je vais m’en aller. 
Je réalise que ma fille a vraiment 6 ans.

Et dans quelques semaines, ca fera 4 ans qu’on galère.

4 ans !!!!!!!!

4 ans que j’ai enlevé cet implant en y croyant! 

Et Ca n’arrive pas.
Et aujourd’hui, alors que je ne pleure jamais , les larmes ne cessent plus de couler.

Je suis dans ma chambre dans le noir.

Je n’ai pas envie de parler avec mon Cheri. Je ne veux pas le rendre triste, il est tout joyeux. Je vide mon chagrin en silence.
Ça fait 4 ans, 

et maintenant mes amies infertiles de la vraie vie, sont toutes mamans, Elles pouponnent toutes. 

La dernière vient d’accoucher et j’ai porté sa toute petite fille aujourd’hui.

Si mignonne. 

Ca me brise le cœur.

Ca ne m’arrivera donc plus? 

J’étais jeune et j’avais la vie devant.

Maintenant le temps m’a traversé et je cours derrière.

Il ne reste pour moi que l’espoir des éprouvettes?

PourQuoi sont ils tous morts? Tous les 7????

PourQuoi?

Les ai je tous tué psychologiquement? 

Ai je si peur?

Est ce que je me puni?

Suis je donc pourri?
Je n’ai plus d’amies infertiles et je n’ai plus d’amies en essais,

Toutes y sont arriver.

Sauf moi. 

Plus personne à qui en parler sauf ici devant mon écran vide….

Tristesse.

pma

Espagne acte 1.1

On a beaucoup réfléchi.

Et même si c’est pas dans nos cordes, même si c’est cher.

On va le faire.

On va tenter le tout pour le tout. Avant mes 38 ans c’est encore mieux.

On va tout tenter et on saura. S’il faut baisser les bas, si nos gamètes sont cuites, si c’est ma muqueuse.

On va y aller en Espagne.

Je vais faire des piqures, des échos, une ponction (glagla), un tri, une congélation.

 

Mais aussi on aimerait bien qu’au prochain cycle, le malentendu ait lieu. Que dame nature nous laisse un ultime espoir de conception naturelle. Que la vie gagne.

Car fiv, labo etc il y aura s’il le faut , mais dans l’amour ça sera.

 

 

Côté planning, on ne fait pas ça en juillet car le centre de génétique ferme en aout.

On ne fait pas ça début septembre car c’est la rentrée en CP et hors de question de ne pas être là.

On fera donc ça fin septembre.

On a le temps de s’y préparer.

On a le temps de faire ça bien.

 

En attendant on se bourre de vitamines et traitement naturels contre adénomes. On fait l’amour. ET on prie!!!!!!!!!

img_1523-1

pma

Pas de malentendus ce mois ci….

trustyourinstincts_compNon le malentendu n’aura pas marché ce mois ci.

Entendons, la grossesse miracle sur un malentendu.

Le bon ovule, la bonne muqueuse, le bon spermato. La bonne configuration miracle qui sur un malentendu aurait amené un petit (grand) bonheur dans 9 mois.

J’y ai cru. J’ai eu les pertes blanches abondantes (signe significatif chez moi)

j’ai eu et j’ai toujours les nausées. Mais pas de seins tendus.

Et saignements legers depuis 2 jours avec 5 jours d’avance.

Mes règles deviennent si légers que je ne sais presque plus faire la différence entre un spotting et des règles…. Snif.

 

 

Cette nuit j’ai rêvé qu’une de mes amies proche qui n’a qu’un enfant et qui n’en veut qu’un, qui a 42 ans et qui porte un stérilet était enceinte et le gardait. Cette amie a son fils du même âge que ma fille et elle est mon pilier. Car pour elle, l’enfant unique c’est le rêve. Je m’accroche donc à elle pour me dire qu’au pire c’est bien aussi.

La savoir enceinte dans mon rêve était horrible.

Voila mes états d’âme du moment.

Je suis un peu triste d’être tant infertile.

Des amis viennent de nous sortir la phrase « et vous avez pensez à l’adoption? »

oui on y a pensé.

Mais qu’eux y pensent aussi, nous voyant définitivement fouttu, ça fou un coup au moral.

 

Sinon on va tourner la page de notre appartement actuel. Il est vendu et on le quitte dans 15jours. Une pointe de nostalgie m’envahie bien sur. Mais j’ai tant rêvé de revoir un bébé qui ne venait pas dans cette appart que je suis contente de le laisser à d’autre.

Car c’est depuis qu’on habite ici que rien ne va plus. Un gyneco m’a dit une fois que peut être il fallait déménager. ET on y arrive.

pma

Espagne. Acte 1.

Nous avons longuement hésiter. Mais nous avons réussi à avoir un Rdv pour ce 15 juin à Barcelone avec le meilleur docteur français qui exerce à la clinique xxx depuis des Années.
On a pris des billets d’avion pas cher. Un Hotel sympa.

Et on s’est dit que puisqu’on avait du mal à se décider, autant y aller. On aura plus de réponse, et on verra mieux si c’est jouable. Au pire, ça nous fera un week-end en amoureux en Espagne. Au mieux on ne perdra pas de temps et on pourra enchaîner sur la fiv en juillet. Le traitement adenomyose si y a des embryons. Et une implantation pour octobre novembre….
Quelques jours avant le départ, la secrétaire de HOPE m’a demandé quelques renseignements au sujet de l’Espagne ( notamment la date.) et en regardant mes mails je vois que je me suis completement plantée! Le Rdv est un jour plus tôt. Le 15!!!!! Je ne sais pas pourquoi j’étais persuadée que c’était le vendredi 16….

Du coup grosse panique car on etait mardi et il n’y avait qu’un vol possible qui partait le mercredi 14 à 7h !!! Bref. Apres étude minutieuse nous avons réservé un train le 15 au matin.
Le matin, apres 5 timides heures de sommeil nous voilà en gare à 6:30. Pour constater qu’en raison des orages de la veilles, tous les trains sauf le notre sont annulés. On se réjouis. On prend un Cafe. Puis notre train est supprimé à son tour.

Catastrophe.

Les guichets grands lignes sont fermées car c’est trop tôt. 

Aucun train ne nous permet de rattraper le TGV pour Barcelone.

On monte quand même dans le premier train vers sud. Valence TGV. 

Enfin la bas, la seule possibilité c’est de prendre le prochain TGV pour Barcelone, à 12:20. Arrivée prévue à 16:30. 

Notre Rdv est à 15:30.

On aura au mieux 1h de retard.

On se dit que c’est parti. On fait ca.

Les hôtels sont déjà payés.donc go.

On les prévient.

On attend 4 h à Valence.

On monte dans le train.

Je dors.

On arrive. Taxi.

On trouve pas l’entrée de la clinique. On fait le tour du pate de maison. ( c’est hyper beau, végétation tropicale, 30degre top)

On arrive enfin.

Elle parle français.

Elle est super sympa.

Il fait frais, on attend, on rempli des documents d’informations.
Et nous voilà, dans l’usine à bebe, avec l’impression d’être dans un documentaire sur l’infertilité et le tourisme pma sur France 5.
Autour de nous, c’est une Deco moderne sympa. Pas immense comme dans certains documentaires. Il y a des petits bureaux de partout et pleins de salle d’attente,

Les filles de l’accueil sont en blouse blanche et blouses bleues  » IVI ».
On attend pas, elle récupère nos documents, et nous monte à l’étage.
Nouvelle salle d’attente. Très moderne. Vitrée. Marbre et métal.
On est appelé.
On arrive dans un bureau avec salle Gynéco attenante.
Devant nous le fameux docteur.
Il n’est pas comme j’imaginais. Il est très blond ( décoloré?) et plutôt jeune (45?)
Il est très efficace. Speed. C’est une machine de guerre. Il ne regarde pas les gros classeurs. Il cherche pas une raison des fc. Il programme la fiv. Il veut connaître les détails des fc. Les dates, les curetages. Les accouchements etc. 
Pas le temps de chercher les documents ou analyses dans les classeurs. On les reverra par mail. 
C’est un peu déroutant, mais c’est aussi rassurant. Il est efficace. Et très demandé. On voit tout de suite que c’est le boss des boss.
S’en suit une echo endovaginale ou l’on voit que ma muqueuse est à 8mm ce qui est exceptionnelle chez moi!!!!! 
Puis ils font une simulation de transfert pour adapter au mieux le matos à mon Uterus.
C’est parfait. Je n’ai aucune douleur.
On sort de son bureau au bout d’une heure quand même! Il nous a tout bien expliqué.
Il nous présente sa Secretaire française qui sera notre interlocutrice. 
On réfléchi aux dates. 
Je viens d’ovuler. On pourrait commencer le traitement dans 7 jours. À condition d’avoir toutes les analyses de sang à jour. Sinon ca sera debut septembre car en août ce traitement ne peut avoir lieu. ( sinon ils sont ouverts 7j/7)
On aimerai bien attaquer donc dans 7 jours mais c’est pas gagné. Je suis déçue. 
En même temps la ménopause en été ca va être l’horreur car je suis déjà en souffrance de cette chaleur sans ménopause!!!!!
Le Cheri est ok pour ce planning. Moi moins bref.
Arrive la fille de l’accueil, du debut. La super sympa qui parle hyper bien français.
On parle argent.

Et c’est pas 6000€

Mais 6900!!!
Et contrairement à ce que je croyais: IL N’Y A PAS DE GARANTIE DE TRANSFERT.
Par exemple on payera ce qu’on a consommé comme examens. 

Si il n’y a aucuns ovocytes fécondés alors on paie 1200€ 

Si il n’y a aucuns embryons j 5 on paie 3500€ ( j suis plus sure)

Si y a aucuns embryons viable génétiquement apres le test on paie dans les 4500€

Etc 
Si tous les embryons échouent à la décongélation alors on paie 6900 – 400€! 

6300!
On croyait qu’il y avait une garantie d’embryon implanté. 
Du coup ca a été la douche froide.

4000€ pour avoir une réponse sur la raison des fc. PourQuoi pas.

5000€ pour les voir mourrir au congèle et devoir recommencer…. c’est chaud.
Je pense toujours au pire. C’est ma nature. Je l’anticipe pour ne pas être déçu. Pour savoir quoi faire dans ce cas.
Mais on est sorti de la clinique tout hésitant. Meme plutôt découragés. Perplexe.
En sortant, il faisait si chaud, j’étais si fatigué que j’ai eu une grosse baisse de tension avec envie de dormir, mais affamée aussi et petite crise d’angoisse. 

Je me suis traînée comme j’ai pu, a l’hôtel pour poser les affaires, puis au resto pour manger. Je prenais  » rescue discretos dans le dos de mon Cheri pour pas l’inquiéter. Puisque des crises d’angoisse j’en ai relativement souvent et à force j’ai peur de le soûler.
Mais bien sûr, une fois posés au resto je lui ai dis. J’étais affamée aussi. On a parlé. De cette fiv. De notre projet de bebe. On etait tous les 2 perdus et perplexes.

Parler me faisait du bien.

La bouffe est arrivée et j’ai ressuscité!!!
On est rentré à l’hôtel.
À cause de notre retard, il a dû revenir le lendemain pour faire le spermo. Un sperme congelé de secours. Au cas où le jour de la ponction il soit malade, fiévreux. Hospitalisé ou autre. Plutôt rassurant comme mesure.

Tu te tapes 2 semaines de piqures et echo. Le voyage . Et le jour j il a une crise d’appendice. T’es niqué! 💩
À notre 2eme arrivée, la clinique etait blindée. Des couples de partout. 
Cette fiv en Espagne, je la vois comme un échec. 

L’échec de notre fertilité.

Puis j’ai croisé le regard d’un couple de nana. Elles avaient le regard pétillant. C’était le Reve pour elles. Des économies pour un projet de vie. Elles l’aiment elles cette clinique. Elles la bénissent. Elle est une victoire pour elles.
Pour nous il y a encore du chemin avant de voir la victoire ici.
J’ai laissé mon Cheri Faire ses affaires et je suis rentrée au frais à l’hôtel.

Appeler vite une copine, qui ne pourra pas me conseiller. Mais écouter c’est déjà super.
Il est rentré on a fait un spa. Puis pris un bus pour la mer. Et c’était le Reve. Tous ces jeunes sur la place! C’était la fiesta! On s’est baigné, puis vers 21h on a trouvé un bar de plage idéal et on a bu des mojito!

On s’est pas fait accepter au casino et on a fini par baiser d’amour à l’hôtel. À moitié endormis 😉
À suivre 
( et à corriger pour moi mais là grosse flemme….)

 

pma

L’adénomyose

Un Petit copier-coller du site « endofrance » pour y voir plus clair :

( -> dans mon cas, j’ai assez peu d’adenomyose, elle est de type diffuse, elle mérite donc d’être traitera précaution. à l’hysteroscopie, j’ai à peine quelques petites pointes violettes, mais très peu, à l’écho on voit quelques lesions mais sans plus.

Le traitement dans mon cas est le suivant:

1/ Stimulation-ponction-fecondation-(tri)-congelation (des bons)

2/ entre 3 à 6 mois de traitement= ménopause artificielle

3/ transfert, implantation, nidation, grossesse, rêve qui devient réalité, accouchement, maternité tout au top…. )

Voila pour moi et voila pour les info sur l’adenomyose ( sachant qu’avant ma fille j’ai eu de l’endométriose, stade 2, opéré, traitement de 2 mois et enceinte direct derrière)

L’adénomyose… c’est quoi?

Physiopathologie 

L’adénomyose est usuellement définie comme étant de l’endométriose interne à l’utérus.

En fait il s’agit d’une anomalie de la zone de jonction entre l’endomètre (muqueuse qui tapisse l’utérus) et le myomètre (muscle de la paroi utérine) qui va laisser les cellules de l’endomètre infiltrer le myomètre. Elle peut être superficielle (épaississement de la zone jusqu’à 12 mm) ou profonde (douloureuse).

C’est une pathologie bégnine et fréquente. Elle peut être :

  • diffuse (on retrouve de nombreux foyers disséminés sur l’ensemble du myomètre)
  • focale : un ou quelques foyers localisés sur le myomètre
  • externe : quand l’endométriose pelvienne profonde vient infiltrer le myomètre

mcdc7_adenomyosis

Il existe une corrélation entre l’endométriose pelvienne et l’adénomyose. Mais il n’y a pas de généralités : une femme peut avoir de l’adénomyose sans avoir d’endométriose. Et vice versa.

L’adénomyose concernerait 11 à 13 % de la population féminine. Dans 25 % des cas, les femmes atteintes ont de 36 à 40 ans. Dans 6 à 20 % des cas, adénomyose et endométriose sont associées.

Les facteurs de risques de l’adénomyose : comment apparaît-elle ?

On rencontre le plus d’adénomyose chez des femmes ayant eu plusieurs enfants, ou ayant un endomètre (muqueuse utérine) très développé (on parle alors d’hyperplasie endométriale).

On ne sait pas dire aujourd’hui si les chirurgies ou les césariennes peuvent entraîner de l’adénomyose. En revanche, dans les interrogatoires des patientes ayant une adénomyose, on retrouve des femmes qui ont eu des placentas présentant des anomalies.

En revanche, on sait que la pose d’un stérilet n’est pas un facteur de risques.

Les symptômes

Ménorragies : règles très abondantes et longues (supérieures à 7 jours avec une perte de sang importante). Elles sont rencontrées dans 50 % des cas d’adénomyose

Dysménorrhées : douleurs liées aux cycles. Elles concernent 30 % des femmes atteintes d’adénomyose.

Métrorragies : pertes de sang en dehors de la période des règles. Elles sont rencontrées dans 20 % des cas d’adénomyose

A noter : l’adénomyose ne présente aucun symptôme 2 fois sur 3.

Comment détecter l’adénomyose ?

L’échographie permettra de voir si l’utérus est augmenté de taille, avec des parois asymétriques, un myomètre (la couche musculeuse interne de l’utérus) enflammé, épaissi. L’utérus n’a plus sa forme initiale triangulaire.

L’échographie doit être faite en 2e partie du cycle. L’échographie endovaginale(avec une sonde introduite dans le vagin) donne plus de précisions.

L’IRM sera l’examen de 2e intention si on pense qu’il y a une endométrioseassociée. Elle sera faite de préférence en dehors du cycle.

L’hystéroscopie ou l’hystérosalpingographie n’ont aucune valeur ajoutée sauf pour effectuer un bilan d’infertilité.

L’imagerie permettra aussi de distinguer le fibrome utérin de l’adénomyose.

Adénomyose et infertilité

L’adénomyose est assez souvent retrouvée chez la femme infertile.

Si elle est importante, cette anomalie de l’endomètre entraînerait une réaction inflammatoire qui pourrait empêcher l’implantation de l’embryon.

Le risque de fausse couche chez la femme porteuse d’une adénomyose serait multiplié par 2.

Lors du bilan de procréation médicale assistée (PMA), on fera une IRM pour évaluer la zone de jonction entre l’endomètre et le myomètre. Son épaississement sera prédictif de la présence ou non de l’adénomyose et de la diminution du taux d’implantation de l’embryon.

Les analogues de la Gn RH (décapeptyl, énantone, ..) présentent un intérêt car ils agissent bien sur l’adénomyose et favorisent les chances de grossesse après 3 à 6 mois de traitement.

Les traitements de l’adénomyose

A noter : on ne traite que les femmes symptomatiques (si douleurs, saignements importants).

L’embolisation des artères utérines apparaît comme un traitement conservateur qui préserve la fertilité. Toutefois, chez près de 50 % des femmes traitées, on constate un retour des symptômes dans les 2 ans. Cette opération consiste à inclure des petites billes de gel dans les artères utérines afin de diminuer l’intensité les ménorragies. Cette technique est aussi utilisée dans le cas des hémorragies de la délivrance après des accouchements.

En l’absence de désir de grossesse, le traitement consistera à soulager les ménorragies, puis comme pour l’endométriose, à empêcher la stimulation hormonale des tissus endométriaux :

  • GnRH + add back therapy* : ce traitement agit en diminuant l’épaississement de la zone jonctionnelle, du volume utérin et des symptômes associés (dysménorrhée, ménorragies)
  • DIU hormonal (type Miréna) ; ce traitement diminue les ménorragies, le volume utérin et corrige l’anémie. Il peut être administré pour 3 ans.
  • Progestatif en continu, qui permet une atrophie de l’endomètre.

*l’add-back therapy consiste à réintroduire un peu d’oestrogènes : suffisamment pour pallier les effets secondaires générés par l’analogue Gn RH mais insuffisamment pour agir sur les cellules (hormono dépendantes à l’œstrogène). L’add-back therapy est un vrai confort durant les cures de ménopause artificielle.

Le traitement radical consiste en l’hystérectomie (ablation de l’utérus). A noter que s’il y a une endométriose associée, l’hystérectomie seule ne sera pas suffisante.

Rédigé à partir des exposés du Pr Hervé Fernandez, du Dr Brigitte Clavier, du Dr Cécile Martin lors du congrès Rouendométriose de février 2016

MAJ le 28 avril 2017

pma

Et vous qu’en dites vous?

À ma place que feriez vous?

1/ Tenteriez vous une autre grossesse  » naturelle »? Sous la couette? ( je rectifie -> sans rien faire )

2/ tenteriez vous l’opération varicocele et traitement adenomyose pour dans 4 ( ou 6 ) mois tenter un bebe couette? ( et risquer que ça marche cette fois ou que je refasse une 8eme fc?)

Édit: Et risquer que dans 6/12 mois la qualité de mes ovocytes se dégrade completement ( au point peut être de ne pouvoir faire un bebe bio =fiv do) ( surtout si l’hypothèse des fc à raisons chromosomiques s’avèrent être la bonne…)

3/ tenteriez vous directement la fiv en Espagne pour implanter un embryon sain? 

Édit: avec congélation et traitement adenomyose 4 mois environ pour implantation dans un corps sain ( = moins de risque de fc et gain de temps) mais problèmes éthiques…

4/ tenteriez vous une fiv en france avec congélation et traitement adenomyose? ( mais risque de fc chromosomique et mêmes soucis éthiques) 

5/ abandonneriez vous l’idée d’un enfant biologique? 

6/ partiriez vous directement sur l’adoption ( en abandonnant l’idée du bebe bio car dans tous les cas on part en parallèle sur l’adoption ) 

Sachant que j ai 37 ans. En essaie depuis 3 ans et demi, 7 débuts de grossesses et des tas d’examens. Une adenomyose qui s’accentue. Et une ovulation qui perd en qualité. Pire encore , une muqueuse fine et des regles de 2 jours 1/2 voir moins ce mois ci….

J’ai besoin de vos lumières. 

Le choc de la fiv, du bebe laboratoire, la congelation, du tri, d’enlever une cellule à l’embryon,  du « que Faire si il y en reste 5 au congèle » ? Du fait de payer pour avoir un bebe….

Je suis en pma, mais je n’ai eu que de légères stim simples. Jamais d’insémination…. et oui, j’ai peur.

Édit: merci d’avance pour vos réponses, ca m’aide beaucoup. La décision évidement sera mienne, notre. Mais avoir l’avis de filles  » comme moi » m’aide. Meme c’est compliqué par écrit de vous transmettre toutes les cartes de la décision.

Énormes bisous à toutes ❤️❤️❤️