pma

Savoir reconnaître sa chance.

Il y a peu de temps je marchais sans la rue  avec ma Soeur en lui parlant de ma fc de novembre. Des possibilités de ne jamais y arriver… de la tristesse de voir grandir ma fille toute seule.

Elle comprend bien la problématique , nous sommes des sœurs tellement unies.

Et au loin, une Mère et sa fille marchait. Avec un landeau où trônait un nourrisson fraîchement sorti. Déjà , alors qu’ils n’étaient que des tâches dans l’horizon, je ne voyais qu’eux et je sentais le petit poignard me cisailler le cœur.

Puis, la Mere , jolie, fine, bien sapée, beaux enfants, sourie à ma Soeur. Elles se connaissent.  C’est le pompon. Elle raconte l’arrivée de son fils. Et sa fille devenue grande Soeur et blabla blabla . J’écoute plus. Je regarde les nuages. J’attends que ça passe. Quitte à paraître pour la connasse inscociable.

Puis noS routes se séparent enfin. Le chariot à bebe file dernière nous.

Silence entre ma Soeur et moi.

Et je lui dis combien j’ai mal quand je vois ca. Combien j’en chie pour un jour peut être pouvoir pousser la chariotte a bebe avec ma fille a mes côtés. 

C’est la qu’elle me répond:

 » Tu vois toi tu souffres quand tu vois une fratrie, avec une grande Soeur qui pousse la poussette en paix avec sa maman. MOI JE SOUFFRE QUAND JE CROISE UN COUPLE QUI S’AIME. Des amoureux qui s’embrassent. Des jeunes des vieux. Ils sont partout. Chaque instant. TOUT LE MONDE EST EN COUPLE SAUF MOI!!!!!

MEME TOI TU AS LA VIE DONT JE REVE. Un super Cheri, une fille de Reve. Pleins de gens peuvent aussi te jalouser. On est tous jalouser par un autre.

Moi J’veux Meme pas un gosse. JUSTE DE L’AMOUR. 

QU’ON ME PRENNE DANS LES BRAS!!!!!

TOUT LE MONDE EST EN COUPLE SAUF MOI. Et ça fait des années que ça dure….  »

Et là, j’ai réalisé ma connerie.

Ma grosse connerie.

Oui j’ai le droit de me plaindre et d’être triste évidement.

Mais ma petite Soeur chérie que j’aime tellement, elle, elle voudrait juste enfin connaître son prince. Dormir avec un Cheri qui la dorlote.

Alors si dame nature, Dieu, dieux et les autres pouvaient la combler j’en serai comblé.

Rien ne me rendrait plus heureuse.

Elle est belle, drôle, intelligente. Elle a tout ce qu’on peut rêver. Au galop le prince! 
Moralité: savoir se reconnaître heureux. Et savoir se la fermer de temps en temps.

Publicités

14 thoughts on “Savoir reconnaître sa chance.”

  1. j’y pense souvent, à cette analogie. Je retrouve en PMA la longue inquiétude et jalousie des mes interminables années de loose amoureuse. Et je me dis que pour tous ces célibataire,s il n’y as pas de blouses blanches sur qui s’appuyer.. On a déjà beaucoup, il faut s’en rappeler, même si ça n’enlève rien à notre peine par ailleurs. des bises

    Aimé par 2 people

    1. C’est clair. Et il faut se dire aussi que parfois les couples sont déchirés en infertilité car l’autre ne peut pas aller plus loin dans la médecine alors que nous sommes prêtes à tout. Avoir en plus un homme qui partage notre détermination est juste magnifique 💕 ( Meme si ils ne sont pas parfaits non plus 🙂

      Aimé par 2 people

  2. C’est très juste… Il n’y a pas de hiérarchie dans le chagrin… C’est plus dur quand on souffre de réaliser que les autres aussi mais il faut s’en rappeler. Et savoir tout autant se confier que tendre l’oreille pour écouter. Des baisers Magique Diamant 💕

    Aimé par 2 people

  3. J’y pense souvent. Parfois quelqu’un me dit « que lui ? jamais un autre, t’as pas de regrets ? »
    Des regrets ? regretter d’aimer depuis bientôt 22 ans ? que l’homme qui me ravie à tous les points de vue me soit tombé dessus quand j’avais 17 ans ? non, jamais, même pas dans les moments les plus durs. Il pense comme moi, on se le dit régulièrement, on plaint ceux autour de nous qui ont nos âges ou un peu moins et qui n’ont toujours pas trouvé. A l’époque où l’on ne savait pas si on aurait des enfants ou pas on se disait qu’on serait heureux tous les deux.

    Aimé par 1 personne

  4. Ca me rappelle une discussion avec ma BS (à l’époque où elle était en train de divorcer), elle m’a dit « c’est con, moi j’ai ce que tu désires (un enfant vivant en bonne santé) et toi tu as ce que j’aimerai avoir (un couple fort et uni) ». On est tous envié par qq’un pour qq chose effectivement.

    Aimé par 1 personne

  5. C’est tellement vrai et tellement ce que je peux ressentir. Me dire que je souffre de quelque chose mais faire attention de ne pas me plaindre ou jalouser car d’autres souffrent d’autres maux, d’autres manques. La PMA nous enferme parfois dans notre douleur ou notre attente sans faire attention aux autres. Merci pour ce bel article

    Aimé par 1 personne

    1. C’est clair qu’elle nous enferme. On est ni très malade, ni bien frétillants. On est infertile. C’est difficile mais on a la santé, on est en amour, on a le meme désir d’enfant! C’est déjà merveilleux!

      J'aime

  6. J’aime beaucoup ta moralité ma belle… C’est tellement vrai. Des fois je me dis je suis triste, j’ai pas mon bébé… Et puis je revois le verre à moitié plein et me dis: moi j’ai mon mari, on s’aime , on a des projets.. d’autres n’ont pas tout ça !
    Le plus dur est d’avancer au milieu des coups de la vie..Et de Savoie profiter de certains bonheurs qu’elle peut nous offrir 😊
    Courage pour la suite néanmoins 😉
    Gros bisous😘

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s