pma

Bon bah j ai eu..

Un super appareil photo que j’adore !!! 

C est presque comme un bébé non? 

❤️❤️❤️❤️❤️❤️

Mon beau sapin roi des forêts!!!!

Publicités

18 thoughts on “Bon bah j ai eu..”

  1. Je découvre ton blog et ai lu le résumé de ton parcours. Evidemment ça me parle et je compatis vraiment. Des fausses couches j’en ai fait 4, à suivre. De surcroît après des TEC. Je la connais bien cette douleur sourde, ce deuil de rien, cette peur. Pour moi c’est fini. Mon dernier embryon n’a pas tenu, je n’ai plus droit à la Pma, et je suis épuisée par 3 ans et demi de combat pour encore tenter autre chose. Comme toi, j’ai un seul enfant. Le mien devra rester fils unique. et mon compagnon devra accepter de ne jamais avoir d’enfant. Je te souhaite de parvenir à agrandir ta famille, mais je voudrais aussi te dire de te préserver. Et de te faire accompagner. C’est un chemin douloureux et il faut pouvoir déposer toute la souffrance de ces espoirs envolés pour avancer.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Mamzellefleur, je suis triste de lire ça, quelle tristesse et quelle épuisement ce parcours….l’adoption ne vous tente pas si je comprends bien, ce que je comprends très bien aussi, nous on commence timidement ce chemin… mais sans certitudes..
      Es-tu « soulagée » d’en avoir fini avec la PMA? Je te demande ça çar parfois je me dis que si je « perdais » mon utérus, la souffrance cesserait, car je n’aurais plus rien à tenter…
      Je m’en vais lire ton parcours….
      Ce deuil de rien, cette douleur sourde, ça me parle que trop… et étrangement le parcours des autres m’attriste plus que le mien. Comme si je ne vivais pas ces choses en moi….
      Je suis suivie depuis peu par une psy. Ca me fait beaucoup de bien effectivement. C’est clair que la merde…
      Ton fils a quel âge? Tu l’as eu « naturellement »?
      Je suis allée à Poissy il y a peu, spécialisée en FC a répétition, ils m’ont parlé de soucis chromosomiques et de tri des embryons à l’étranger… 60% des filles à FCàR ont réussi à enfanter avec ce tri. Ils écartent les embryon a soucis… mon chéri est plus partant pour une (ultime) FIV (j’en ai jamais fait) a 7000€ avec un vrai tri plutôt que d’autres FC…. Bref, on est perdu, je ne sais pas ou j’en suis…Merci pour ton mot, pour ton soutient. Je prie pour que des miracles arrivent…

      J'aime

      1. Effectivement l’Espagne, entre autre , permet du diagnostic pré implantatoire, alors que les lois de bioéthique en France l’interdisent sauf si tu as une maladie génétique grave avérée. Laisse toi le temps de le reflexion, vraiment.
        C’est bien que tu te fasses soutenir en tout cas, indispensable selon moi.
        Moi je suis soulagée effectivement d’en avoir fini avec les traitements car tout s’est très mal passé pour moi et j’ai collectionné les galères. Beaucoup de souffrances pour rien. Pas d’adoption, non, car j’ai 44 ans et mon conjoint n’a jamais eu ce projet. Pour lui, c’était soit on réussirait à avoir un enfant biologique soit rien.
        Mais, malgré mon dernier post très positif (tu le liras sûrement), je porte une tristesse en moi et je continue d’envier celles qui parviennent à porter la vie. Cela passera sûrement avec le temps….Comme la douleur des fausses couches, mais je sais que je porterai toujours en moi le souvenir de ces espoirs envolés.
        Un miracle, c’est la seule chose que je peux encore espérer.

        J'aime

      2. Difficile de cacher à un enfant Qui a passé l’âge de raison, les arrêts maladie de plus d’un mois, les hospitalisations à répétition ( torsion d’ovaire opérée en urgence le jour des 8 ans de mon fils alors que nous étions à Paris), les chagrins surtout. J’ai choisi un jour de lui expliquer pour qu’il n’imagine pas des choses pires et surtout pas que mon chagrin pouvait être de sa faute.

        J'aime

      3. bah tu m’étonnes! Je te posais la question car c’est un sujet de conflit entre le chéri et moi. Et dernièrement elle refaisait pipi au lit et elle a vu un psy. Le psy nous a demandé d’arrêter de lui en parler… mais c’est difficile! les hospi a 6h30, et tout le tralala… ils s’imaginent d’autres drames après….

        J'aime

      4. Ta fille est bien plus jeune donc je comprends que ton chéri soit réticent. Je crois qu’il faut trouver un juste milieu, expliquer a minima sans dramatiser. Mais il me semble que c’est ce que vous avez fait quand tu as fait ta fausse couche à 17 sa. Le mien a été affecté de la FC à 13sa car on a dû lui annoncer en même temps que j’étais enceinte ( on attendait cette fameuse Echo du 1er trimestre pour lui dire) que le bébé était mort et que je passais au bloc le lendemain matin. Là pour le coup on était démoli tous les deux. La FC suivante il savait que j’étais enceinte et qu’il y avait encore plein d’étapes, il a juste dit  » je n’aurai jamais de petit frère » , dur. La dernière il ne voulait pas savoir, il s’était fait une raison. Cela reste malgré tout un projet d’adultes et les enfants passent à autre chose. Le mien sait que ,même s’il y a un miracle, il aura presque 12 ans d’écart avec ce cadet potentiel et ne partagera pas grand chose.

        J'aime

    2. Mon chéri n’est pas chaud non plus pour un enfant non biologique… j’ai réussi à le convaincre sur l’adoption en polynesie, qui se fait comme un « don » pour l’enfant à la naissance. C’est une tradition la-bas, je resume ça un peu mal mais en gros c’est ça. La mère bio choisi la mère adoptive pendant sa grossesse, et elle lui confie son enfant. Cette manière d’adopter nous plait. Savoir qui sont les parents, raconter l’histoire à son enfant. Avoir des photos etc… Ne pas avoir ce vide des origines…
      Car malgré mes 36 ans, malgré que je continue ce parcours, mon corps est usé. Parfois je crois que sauf si on m’assurait à 100% une grossesse parfaite je ne pourrait être que dans la crainte…
      On va prendre effectivement le temps de réfléchir à tout ca.
      à l’adoption dont la 1ere réunion est le 30 janvier (et qui fera surement fuir mon chéri…)
      à une éventuelle fiv avec tri,
      mais d’abord attendre les résultats, je dois subir cette hysteroscopie chir en janvier avec matrice lab, le fish du chéri, le RDV avec cette fameuse DR Hope, et après on verra…..
      Mais tu m’étonnes que c’est difficile pour toi, ça ne peut pas être rose tous les jours, c’est bel et bien marqué au fer rouge. Comme ne pas être abattue quand d’autre tombe enceinte malgré elles? quand elles avortent? quand pendant tes 3 ans et demi de galère certaines on eu 3 enfants ou plus??? Et lorsqu’on est maman, on a le cul entre 2 chaises.
      On a déjà vécu ce bonheur. Parfois, lorsque je suis avec des amies de galère sans enfants, je me sens illégitime de me plaindre, je suis à part. et avec mes copines mamans, je suis à part aussi, car je n’arrive plus à redonner la vie… bref, tu connais la chanson…
      Oui un miracle…. et des occupations, de l’amour, une vie qu’on aime, la paix…. combler le manque… (prendre des photo?)
      je t’embrasse bien fort!

      J'aime

      1. Tu décris ça très bien. Chanceuses car nous avons dejà un enfant quand d’autres n’y arrivent ou n’en auront jamais, mais malheureuses quand même par rapport à la quasi majorité de notre entourage qui a des enfants facilement.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s